jeudi 20 mars 2014

Tarins à poitrine noire dilués


Photographies représentant des juvéniles de tarin à poitrine noire (Carduelis notata) en mutation diluée. Issus d'un couple mâle dilué x femelle brune, les jeunes mâles sont également porteurs de la mutation brune. Cependant, il est encore prématuré de procéder au sexage des oisillons.

Photos et élevage : Hoy Jonathan / +33 0679202578

mercredi 5 mars 2014

L'albinisme, cette mutation encore mal comprise

Amadine à cou coupé albinos : on note la présence du cou rouge

L'albinisme est une particularité génétique héréditaire se caractérisant par un déficit de production de mélanine pouvant aller jusqu'à son absence totale dans l'iris et les téguments (écailles, poils, plumes, épiderme, cheveux, ongles, etc) malgré la présence normale de cellules pigmentaires. En cas d'absence totale ou presque totale de mélanine, les yeux sont rouges ou violacés et les téguments sont blancs - ou colorés uniquement par d'autres pigments que la mélanine chez certaines espèces animales.

Chardonneret albinos : on note la présence du masque rouge et du miroir alaire jaune

La couleur blanche ou noire des animaux s'explique par la concentration de mélanine dans le plumage ou le pelage. L'absence de mélanine donnera un animal blanc, jaunâtre, rosâtre ou rougeâtre (présence d'autres pigments) aux yeux rouges (albinos).

Gris du Gabon albinos : on note la présence de la queue rouge

Les albinos ont une vision déficiente et sont facilement sujets à des kératoses et cancers de la peau s'ils ne sont pas protégés du soleil. Chez les animaux à plumes ou poils, il n'y a pas de sensibilité accrue à la lumière solaire des téguments, le pelage ou le plumage ayant un bon pouvoir de réflexion de la lumière.

Tarin de Magellan albinos appelé à tort lutino : on note la présence de la couleur jaune sur l'ensemble du corps

Les animaux albinos sont le plus souvent blancs avec des yeux rouges, roses ou même très clairs, mais une coloration due à d'autres pigments (porphyrine, ptéridine, psittacine, etc) peut exister. L'animal peut aussi apparaitre rose (circulation sanguine), jaune ou brunâtre (kératine), ou être coloré par des pigments provenant de l'alimentation (lipochrome : betacarotène, canthaxantine, lutéine...)

Amazone à front rouge albinos appelé à tort lutino : on note la présence de la couleur jaune sur l'ensemble du corps et du front rouge

Le cas du canaris : albinos, lutino et rubino
Canari albinos appelé à tort lutino
Les canaris habituellement désignés comme étant lutino sont en fait des albinos à l'état pur, génétiquement parlant. Il s'agit simplement d'un oiseau noir/vert touché par une mutation autosomique récessive, parfois liée au sexe, entrainant une absence totale de mélanine dans l'iris et les téguments.

Canari combinant les mutations albinos et bleue appelé à tort albino
Les canaris désignés comme albinos du fait de leurs phénotypes entièrement blancs aux yeux rouges ne sont pas des mutations propres mais simplement des combinaisons des mutations bleues et jaunes aux yeux rouges. D'un côté une absence totale de lipochrome, de l'autre côté une absence totale de mélanine donneront comme résultat un oiseau blanc aux yeux rouges.

Canari rubino : les vestiges du tarin rouge
Les canaris rouges aux yeux rouges résultent d'une part de croisements avec les tarins rouges et d'autres part de croisements avec les canaris albinos.

Texte  : Hoy Jonathan / +33 0679202578

La sélection, ça a du bon...

Femelle tarin à poitrine noire achetée en 2011, baguée 2010

Femelle tarin à poitrine noire issue d'une sélection en 2013

Photos et élevage : Hoy Jonathan / +33 0679202578