jeudi 24 novembre 2011

Tarin de Magellan Dilué

Chez les tarins, la mutation diluée est dominante et libre. Il n'y a donc pas de porteurs mais on peut créer des spécimens en double dilution. La double dilution est l'expression maximale de cette mutation mais elle a du mal à se démarquer lors des concours. Les oiseaux touchés par ce phénomène sont souvent trop faibles et leurs dessins sont négligés. L'accouplement idéal est donc : Dilué x Phénotype sauvage ou inversement.

Photographie et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Tarin de Magellan Topaze

Photographie représentant un tarin de Magellan (Carduelis magellanica) en mutation Topaze. La mutation topaze à une hérédité récessive libre.

Photographie et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Tarin de Magellan dilué

Nichée de tarins de Magellan (Carduelis magellanica). Le père est un mutant dilué, la mère est en phénotype sauvage. On remarque que 2 jeunes sur 3 sont en mutation diluée.

Photographie et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Tarin à poitrine noire

Photographie représentant un mâle tarin à poitrine noire (Carduelis notata) avec un masque assez important. La mélanine est excessive sur le ventre ce qui peut être pénalisant lors d'un concours.

Photographie et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

mardi 22 novembre 2011

Tarin de Magellan albinos

Photographie représentant une femelle tarin de Magellan (Carduelis magellanica) en mutation albinos. Du fait de l'absence de mélanine, cette mutation rend l'oiseau vulnérable aux expositions prolongés aux rayons UV. Attention donc à ne pas l'exposer en plein soleil ou sous un trop fort éclairage.

Photo et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Tarin à ventre jaune dilué

Photographie représentant un tarin à ventre jaune (Carduelis xanthogastra) mâle en mutation diluée. Cet oiseau a été vu lors d'une exposition en Italie. En arrière plan, on voit une femelle tarin de Magellan (Carduelis magellanica).

Photographie : Hoy Jonathan

Chardonneret blanc aux yeux noirs

Photographie représentant un chardonneret sibérien (Carduelis carduelis major) en mutation blanche aux yeux noirs. Spécimen vu en exposition.

Photographie : Hoy Jonathan

lundi 21 novembre 2011

F1 tarin à ventre jaune x tarin noir


Photographies représentant des hybrides de tarin noir (Carduelis atrata) x tarin à ventre jaune (Carduelis xanthogastra). Les deux mâles sont assez ressemblant, cependant on note une différence chez les femelles. Masque noir pour l'une, absence de masque chez l'autre. Attention, ces hybrides sont bien souvent vendus comme la sous-espèce Carduelis xanthogastra stejnegeri + une majoration conséquente du prix.

Photographie : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Tarin de Magellan albinos

Photographie représentant une femelle tarin de Magellan (Carduelis magellanica) en mutation albinos. Chez le tarin de Magellan, la mutation albinos est une mutation récessive et libre.

Photo et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

mardi 23 août 2011

F1 Carduelis barbata x Serinus canaria

Photographie représentant un hybride F1 de sexe mâle issu du l'accouplement d'un tarin barbu (Carduelis barbata) et d'une femelle canari raza espanola (Serinus canaris). Cet hybride F1 est typé canari.

Photographie : Hoy Jonathan
Élevage : Hoy Nicolas

jeudi 11 août 2011

Tarin de Magellan Ailes Grises (juvénile mâle)

Photographie représentant un juvénile mâle de tarin de Magellan (Carduelis magellanica) né en 2009. On constate que les zones mélaniques des ailes sont diluées. Les variations de tonalité dans les rémiges et dans les caudales seront clairement visibles après la mue juvénile.

Photographie et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Tarin de Magellan Ailes Grises (juvénile mâle)

Photographies comparatives prises en 2009 et représentant un mâle tarin de Magellan (Carduelis magellanica) en mutation Ailes Grises et un mâle en phénotype sauvage. Les deux spécimens représentés sont des juvéniles et n'arborent pas encore leurs plumages d'adultes.

Photographies et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

mercredi 10 août 2011

Tarin de Magellan (femelles)

Voici deux femelles de tarin de Magellan (Carduelis magellanica) qui valent la peine d'être présentées. Celle de gauche est la seule femelle issue directement de l'unique mâle en mutation Ailes Grises existant à ce jour. Elle est donc très probablement porteuse de cette mutation.

La femelle de droite est impressionnante par la grandeur de ses yeux. Ce critère est systématiquement sélectionné pour assurer une descendance de qualité.

Photographies et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Tarin barbu (mâle + juvénile)

Photographie représentant un mâle tarin barbu (Carduelis barbata) d'excellent gabarit et très riche en mélanine.

Cette photographie représente une jeune mâle de la même espèce qui aura peut être autant de succès que son aîné.

Photographies et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Tarin de Magellan Ailes Grises (juvénile)

Photographies représentant un jeune tarin de Magellan (Carduelis magellanica) en mutation Ailes Grises. Cette mutation très rare ne doit pas être confondue avec la mutation diluée.

On peut le voir ici à côté d'un jeune en phénotype sauvage. Nés le même jour, on constate une évolution plus lente chez les oiseaux présentant une mutation.

Photographies et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

mardi 2 août 2011

Tarin olivâtre

On me demande souvent comment reconnaître le tarin olivâtre (Carduelis olivacea). Voici quelques points à vérifier pour être sûr d'être en présence de cette espèce et non pas du tarin de Magellan (Carduelis magellanica) ou de l'une de ses sous-espèces.

Dans l'ordre d'importance :
1) Le croupion est vert olive et non jaune (mâle et femelle)
2) L'ensemble du plumage est vert olive chez le mâle (brun-vert chez la femelle)
3) La zone péri anale est verte olive et non pas blanche
4) Les grandes couvertures sont galonnées de vert olive couvrant largement le miroir alaire jaune des rémiges secondaires

Il est principalement visible en Équateur et au Pérou mais il a aussi été recensé en Bolivie jusqu'à Santa Cruz. Attention toutefois aux photographies représentant cette espèce car le tarin olivâtre est très souvent confondu avec Carduelis magellanica paula, Carduelis magellanica capitalis, Carduelis magellanica peruana ou Carduelis siemiradzkii... et même parfois avec Carduelis magellanica boliviana et Carduelis magellanica santaecrucis.

Photographie : Megan Perkins

vendredi 29 juillet 2011

Nouveau nom de domaine

Pour ce site, nous avons un nouveau nom de domaine avec une redirection pour un accès simplifié. Retrouvez nous plus facilement avec le nom de domaine :

Chardonnerets sibériens en mutations diverses

Ces photographies représentent un couple de chardonnerets sibériens (Carduelis carduelis major) avec leur progéniture.

Le père est en mutation brune porteur d'agate et de pastel
La mère est en mutation agate pastelle

Dans les jeunes, on peut voir dans l'ordre de dilution :
- un phénotype sauvage porteur d'agate, de brun et de pastel (mâle)
- un agate pastel porteur de brun (mâle)
- un isabelle pastel (femelle)

Photographies et élevage : Paolo Messina / 06805615015 (+49) 

jeudi 28 juillet 2011

Chardonneret en mutation agate

Photographie représentant un mâle chardonneret sibérien (Carduelis carduelis major) en mutation agate. La mutation agate est récessive et liée au sexe. Elle réduit la phaeomélanine brune et donne un phénotype très éclairci tout en laissant les dessins typiques intacts.

Photographie : Hoy Jonathan
Propriétaire : Oisellerie Poids-Plume / 0387842735 (+33)

Hybride F1 de chardonneret major agate x canari agate mosaïque

La photographie ci dessus représente un hybride mâle F1 en mutation agate. 

La photographie ci dessus représente un hybride femelle F1 en mutation agate.
Les deux spécimens présentés sont issus du même nid. On peut donc facilement voir la différence entre mâles et femelles.

Photographies : Hoy Jonathan
Élevage : D'Amico Angelo / 0387893971 (+33)

Chardonneret en mutation pastelle

La photographie ci dessus représente un jeune chardonneret sibérien (Carduelis carduelis major) en mutation pastel. Selon les lois de Mendel, on peut déjà conclure que ce spécimen est une femelle.

Voici le même spécimen à l'âge adulte. On remarque une nette évolution de la couleur du plumage du corps.

Photographies : Hoy Jonathan
Élevage : Pala Claudio

vendredi 22 juillet 2011

Hybride F1 Carduelis tristis x Carduelis cucullata

Les photographies présentées montrent un hybride F1 entre un tarin triste (Carduelis tristis) et un tarin rouge (Carduelis cucullata).

Cet hybride très rare est remarquable. Il s'agit d'un mâle dont la posture, les dessins et la symétrie sont tout à fait exceptionnels.

À ce jour, nous n'avons aucune information sur la fertilité d'un tel hybride. Nous n'avons également aucune information sur les mues estivales et hivernales propres au tarin triste.

Photographie et élevage : non indiqué

samedi 16 juillet 2011

Mangeoire pour fringillidés

Photographie représentant un jeune chardonneret sibérien (Carduelis carduelis major) en phénotype sauvage. L'intérêt de cette image est de pouvoir voir le type de mangeoire utilisé pour la pâtée d'élevage. Il s'agit d'un simple bac vert recouvert d'un morceau de grillage de 19x19 sur lequel est posé un auget. Ainsi, les déchets alimentaires périmés sont à l'abri et ne peuvent plus être consommés par les jeunes chardonnerets.

Photographie et élevage : Paolo Messina / 06805615015 (+49) 

mercredi 6 juillet 2011

Centaurée jacée (Centaurea jacea)

Photographie représentant de la centaurée jacée dans la nature. Nous cueillons cette plante durant les mois de juillet et d'août, lorsqu'elle est bien mûre (brune).

Photographie représentant un mâle tarin à poitrine noire (Carduelis notata) en train de consommer de la centaurée jacée. Cette plante est uniquement cueillie par temps sec et chaud et n'est pas lavée. Sa cueillette doit avoir lieu dans des lieux retirés et non pollués.

Photographies et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

lundi 4 juillet 2011

Liste d'espèces du genre Carduelis (2/2)

La liste d'espèces du genre Carduelis (ici) a été rédigée par mes soins et ne concerne que mon avis personnel. Elle n'est pas reconnue par la communauté ornithologique pour plusieurs raisons : emploi d'une taxonomie différente, ajout d'espèces, suppression de sous-espèces, nouvelle espèce... Je vais ici expliquer au cas par cas la présence des espèces citées dans cette liste.

Les cas chardonneret élégant / chardonneret à tête grise et tarin mineur à dos noir / tarin mineur à dos vert
Malgré une correspondance génétique proche de 100%, plusieurs espèces sont considérées comme telles par la majorité scientifique (C.flammea / C.hornemanni ou encore C.citrinella / C.corsicana). Si ce cas de figure est valable pour ces espèces, pourquoi ne l'est il pas/plus pour d'autres? La liste des espèces du genre Carduelis proposée prend donc en compte les différences génétiques ainsi que les différences phénotypiques.

Le cas Venturons
Comme le suggère M.Ottaviani (Monographie des Fringilles, Vol.2) et après analyse des arbres phylogénétiques bayésiens et mitochondriaux, je considère désormais que les Venturons sont plus proches du genre Carduelis que du genre Serinus. Dans l'attente de renseignements complémentaires, je pense qu'il serait souhaitable de les classer effectivement dans le genre Carduelis.

L'espèce nouvelle non reconnue
Le tarin du Rio Negro (ici) n'est pas encore reconnu comme une espèce, ni même comme une sous-espèce d'ailleurs. Considérée par moi même comme une sous-espèce il y a quelques mois à peine, j'ai décidé désormais de le traiter comme une espèce à part entière au même titre que le sizerin blanchâtre, le venturon corse, le chardonneret à tête grise et le tarin mineur à dos vert. Les analyse génétiques nous montreront certainement que cette forme est très proche du tarin barbu (Carduelis barbata) mais les différences phénotypiques sont trop importantes pour le considérer comme une sous-espèce.

La taxonomie
Les noms français d'usages sont multiples et variables pour une même espèce. J'ai utilisé les dénominations qui me paraissaient les mieux adaptées. Ainsi, comme le suggère M.Ottaviani, les tarins restent des tarins et ne deviennent pas tous des chardonnerets. Cependant, mon point de vue diffère pour plusieurs espèces. Ainsi Carduelis tristis est le tarin triste et non pas le tarin jaune, Carduelis barbata est le tarin barbu et non pas le tarin à menton noir, Carduelis notata est le tarin à poitrine noire et non pas le tarin à tête noire, Carduelis atriceps est le tarin sombre et non pas le tarin à calotte noire et Carduelis psaltria est le tarin mineur et non pas le tarin à dos noir. Les noms français proposés ont été principalement choisis par rapport aux noms latins ou aux dénominations vernaculaires les plus courantes utilisées dans d'autres langues.

vendredi 1 juillet 2011

Liste d'espèces du genre Carduelis (1/2)

LISTE DES ESPÈCES DU GENRE CARDUELIS

CHARDONNERETS
Carduelis caniceps - Chardonneret à tête grise
Carduelis carduelis - Chardonneret élégant

LINOTTES
Carduelis cannabina - Linotte mélodieuse
Carduelis flavirostris - Linotte à bec jaune
Carduelis johannis - Linotte de Somalie
Carduelis yemenensis - Linotte du Yémen

SIZERINS
Carduelis flammea - Sizerin flammé
Carduelis hornemanni - Sizerin blanchâtre

TARINS
Carduelis atrata - Tarin noir
Carduelis atriceps - Tarin sombre
Carduelis barbata - Tarin barbu
Carduelis crassirostris - Tarin à gros bec
Carduelis cucullata - Tarin rouge
Carduelis dominicensis - Tarin de Saint-Domingue
Carduelis hesperophila - Tarin mineur à dos vert
Carduelis magellanica - Tarin de Magellan
Carduelis notata - Tarin à poitrine noire
Carduelis pinus - Tarin des pins
Carduelis psaltria - Tarin mineur à dos noir
Carduelis olivacea - Tarin olivâtre
Carduelis rionegro - Tarin du Rio Negro
Carduelis siemiradzkii - Tarin safran
Carduelis spinescens - Tarin des Andes
Carduelis spinus - Tarin des aulnes
Carduelis tristis - Tarin triste
Carduelis uropygialis - Tarin à croupion jaune
Carduelis xanthogastra - Tarin à ventre jaune
Carduelis yarrellii - Tarin de yarrell

VENTURONS
Carduelis citrinella - Venturon montagnard
Carduelis corsicana - Venturon corse

VERDIERS
Carduelis ambigua - Verdier à tête noire
Carduelis chloris - Verdier d'Europe
Carduelis monguilloti - Verdier du Viêt-nam
Carduelis sinica - Verdier de Chine
Carduelis spinoides - Verdier de l'Himalaya

NOTES : le prochain article sera consacré aux notes relatives à la mise en place de cette liste

mercredi 29 juin 2011

Polydactylie chez le chardonneret

Suite à l'article écrit sur une femelle chardonneret gorge blanche (Cliquez ici) je vous propose de découvrir une maladie génétique rarissime chez la gent ailée. Ainsi, les photographies dans cet article représentent un jeune chardonneret (Carduelis carduelis) atteint de polydactylie. Au total, cet oiseau avait 12 doigts (6+6) et 4 ailes (2+2).

Ce jeune issu d'un mâle chardonneret élégant standard avec une femelle chardonneret élégant à gorge blanche montre des anomalies flagrante au niveau des doigts et des ailes. À la place du pouce, nous avons remarqué une réplique parfaite de l'avant de la patte miniaturisée.

À la place du coude de l'aile, c'est une nouvelle aile miniature qui est formée. Nous pouvons donc conclure que le coude de l'aile correspond à l'emplacement du pouce sur la patte.

Ce jeune a vécu 3 mois après quoi il dû être euthanasié. En effet, son état était incompatible à la vie en volière et ses pattes ont fini par se calcifier entrainant une incapacité totale de s'en servir. Un second jeune est né de ce même couple et présentait 10 doigts (5+5) ainsi que 6 ailes (3+3). Malheureusement, aucune photographie n'est disponible pour mettre en évidence ce phénomène. Nous constations donc une symétrie parfaite et un nombre constant de membres supplémentaires (16 membres pour chacun des oiseaux atteints de polydactylie).

Photographies et texte : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Monographie des Fringilles (Vol.2)

Monographie des Fringilles
Volume 2 : Carduélinés du genre Carduelis
Auteur : Michel Ottaviani
Éditeur : Éditions Prin

Tarif : 37€ (frais d'envoi non inclus)

mardi 28 juin 2011

Tarin de Magellan Citrine (mâle)

La mutation Citrine chez le tarin de Magellan (Carduelis magellanica) réduit la phaeomélanine (brun) et agrandit de ce fait considérablement la taille des miroirs alaires. Nous avons actuellement 3 jeunes issus du mâle en photo ainsi qu'un jeune issu de la femelle Citrine détenue. Le prochain accouplement tenté sera mutant x mutant.

Photographie et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Tarin triste (couple)

Photographie représentant un couple de tarins tristes (Carduelis tristis) consommant du mouron blanc. Cette espèce niche très tard dans la saison et il est exclu espérer avoir une ponte avant le mois de juillet.

Photographie et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Tarin triste (mâle)

Photographie représentant un mâle tarin triste (Carduelis tristis) aussi appelé chardonneret jaune en plumage estival. Ce spécimen a été placé en accouplement le 28 juin 2011.

Photographie et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

lundi 20 juin 2011

Tarin de Magellan Citrine (juvéniles)

Photographie représentant les trois premiers jeunes issus du mâle tarin de Magellan (Carduelis magellanica) en mutation Citrine. La mère est une femelle tarin de Magellan en phénotype sauvage. Les deux jeunes à droite semblent mutés, nous attendons leurs évolutions pour en savoir d'avantage.

Photographie & élevage : Hoy Jonathan / 0679202578(+33)

Tarin noir Marbré / Détail de l'aile

Photographies représentant le dessin des ailes du jeune tarin noir (Carduelis atrata) en phénotype marbré.

On remarque que les tubes de kératine ont beaucoup de mal à s'effriter, cela est peut être dû à la diminution de mélanine qui influence la qualité de la plume.

Gros plan sur les tubes de kératine qui persistent.

Élevage : Bou Jean / 0680922470 (+33)
Photographies : Hoy Jonathan

Tarin noir Marbré (Juvénile)


Photographies représentant un juvénile de tarin noir (Carduelis atrata) en phénotype marbré. Il peut s'agir d'une mutation de couleur ou d'une aberration. Seul le temps apportera une réponse. Ce jeune est issu d'un couple en phénotype sauvage.

Élevage : Bou Jean / 0680922470 (+33)
Photographies : Hoy Jonathan

jeudi 16 juin 2011

Jeune tarin rouge (mâle)

Photographie représentant un jeune mâle tarin rouge (Carduelis cucullata) en fin de mue juvénile. Il devrait avoir atteint sa coloration maximale d'ici le mois d'août.

Photographie & élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

mardi 14 juin 2011

Calculateur génétique

Lien très intéressant et permettant de calculer la transmission des mutations chez le chardonneret élégant et chez ses sous-espèces.