mercredi 29 juin 2011

Polydactylie chez le chardonneret

Suite à l'article écrit sur une femelle chardonneret gorge blanche (Cliquez ici) je vous propose de découvrir une maladie génétique rarissime chez la gent ailée. Ainsi, les photographies dans cet article représentent un jeune chardonneret (Carduelis carduelis) atteint de polydactylie. Au total, cet oiseau avait 12 doigts (6+6) et 4 ailes (2+2).

Ce jeune issu d'un mâle chardonneret élégant standard avec une femelle chardonneret élégant à gorge blanche montre des anomalies flagrante au niveau des doigts et des ailes. À la place du pouce, nous avons remarqué une réplique parfaite de l'avant de la patte miniaturisée.

À la place du coude de l'aile, c'est une nouvelle aile miniature qui est formée. Nous pouvons donc conclure que le coude de l'aile correspond à l'emplacement du pouce sur la patte.

Ce jeune a vécu 3 mois après quoi il dû être euthanasié. En effet, son état était incompatible à la vie en volière et ses pattes ont fini par se calcifier entrainant une incapacité totale de s'en servir. Un second jeune est né de ce même couple et présentait 10 doigts (5+5) ainsi que 6 ailes (3+3). Malheureusement, aucune photographie n'est disponible pour mettre en évidence ce phénomène. Nous constations donc une symétrie parfaite et un nombre constant de membres supplémentaires (16 membres pour chacun des oiseaux atteints de polydactylie).

Photographies et texte : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Monographie des Fringilles (Vol.2)

Monographie des Fringilles
Volume 2 : Carduélinés du genre Carduelis
Auteur : Michel Ottaviani
Éditeur : Éditions Prin

Tarif : 37€ (frais d'envoi non inclus)

mardi 28 juin 2011

Tarin de Magellan Citrine (mâle)

La mutation Citrine chez le tarin de Magellan (Carduelis magellanica) réduit la phaeomélanine (brun) et agrandit de ce fait considérablement la taille des miroirs alaires. Nous avons actuellement 3 jeunes issus du mâle en photo ainsi qu'un jeune issu de la femelle Citrine détenue. Le prochain accouplement tenté sera mutant x mutant.

Photographie et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Tarin triste (couple)

Photographie représentant un couple de tarins tristes (Carduelis tristis) consommant du mouron blanc. Cette espèce niche très tard dans la saison et il est exclu espérer avoir une ponte avant le mois de juillet.

Photographie et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Tarin triste (mâle)

Photographie représentant un mâle tarin triste (Carduelis tristis) aussi appelé chardonneret jaune en plumage estival. Ce spécimen a été placé en accouplement le 28 juin 2011.

Photographie et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

lundi 20 juin 2011

Tarin de Magellan Citrine (juvéniles)

Photographie représentant les trois premiers jeunes issus du mâle tarin de Magellan (Carduelis magellanica) en mutation Citrine. La mère est une femelle tarin de Magellan en phénotype sauvage. Les deux jeunes à droite semblent mutés, nous attendons leurs évolutions pour en savoir d'avantage.

Photographie & élevage : Hoy Jonathan / 0679202578(+33)

Tarin noir Marbré / Détail de l'aile

Photographies représentant le dessin des ailes du jeune tarin noir (Carduelis atrata) en phénotype marbré.

On remarque que les tubes de kératine ont beaucoup de mal à s'effriter, cela est peut être dû à la diminution de mélanine qui influence la qualité de la plume.

Gros plan sur les tubes de kératine qui persistent.

Élevage : Bou Jean / 0680922470 (+33)
Photographies : Hoy Jonathan

Tarin noir Marbré (Juvénile)


Photographies représentant un juvénile de tarin noir (Carduelis atrata) en phénotype marbré. Il peut s'agir d'une mutation de couleur ou d'une aberration. Seul le temps apportera une réponse. Ce jeune est issu d'un couple en phénotype sauvage.

Élevage : Bou Jean / 0680922470 (+33)
Photographies : Hoy Jonathan

jeudi 16 juin 2011

Jeune tarin rouge (mâle)

Photographie représentant un jeune mâle tarin rouge (Carduelis cucullata) en fin de mue juvénile. Il devrait avoir atteint sa coloration maximale d'ici le mois d'août.

Photographie & élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

mardi 14 juin 2011

Calculateur génétique

Lien très intéressant et permettant de calculer la transmission des mutations chez le chardonneret élégant et chez ses sous-espèces.

Tarins rouges mutations

De visite en Suisse chez Nelson Perreira, j'ai eu l'opportunité de voir et de photographier certains tarins rouges (Carduelis cucullata) en diverses mutations de couleurs. Ci dessus, une femelle tarin rouge en mutation isabelle.

Cette photographie montre un couple un mâle tarin rouge en mutation brune diluée et porteur d'isabelle ainsi qu'une femelle en mutation isabelle. Cet accouplement peut donner des jeunes en mutation isabelle dans les deux sexes ainsi que des jeunes en mutation isabelle diluée dans les deux sexes également.

Photographie montrant des mâles tarins rouges dans différentes couleurs. On peut voir du dilué et du brun. Nombre d'entre eux sont porteurs d'isabelle.

Élevage : Nelson Perreira / 01795592832 (+41) / Suisse
Photographies : Hoy Jonathan

vendredi 10 juin 2011

Dimorphisme sexuel chez le chardonneret élégant (joues)

Comparaison des couleurs de joues chez le chardonneret élégant
Carduelis carduelis carduelis (Forme nominale)

La photographie ci dessus met en évidence la couleur blanche très pure des joues d'un chardonneret élégant mâle à l'âge adulte.

Chez la femelle adulte, les joues sont généralement teintées de phaeomélanine (pigment brun) ce qui donne un aspect moins pur au blanc.

Photographies : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)
Élevage : Hoy Denis

jeudi 9 juin 2011

Tarin de Yarrell à l'état sauvage

Mâle tarin de Yarrell à l'état sauvage. Sur cette photo, il est mouillé par la pluie très présente dans cette région. Cette image a été prise à Traipu dans la pointe nord est du Brésil. Le tarin de Yarrell est un oiseau rare menacé d'extinction et protégé par l'Annexe 2 de la Convention de Washington.

Photographie : Sérgio Leal

Évolution de la variante Zorro

Pendant la saison 2009-2010, nous avions vu naître un premier sujet de tarin de Yarrell (Carduelis yarrellii) en variante appelée Zorro. Suite à une sélection la saison suivante, nous avons obtenu 5 spécimens mâles en variante Zorro et un mâle AS (Zorro asymétrique).

Pour la saison 2011-12, nous garderons 2 mâles Zorro pour les reproductions futures. Il convient de noter que nous avons remarqué une instabilité du dessin mélanique et qu'avec une mauvaise sélection, les souches Zorro peuvent rapidement tendre vers des sujets asymétriques. Aucune des deux variantes n'est reconnu en concours et les sujets présentant ces dessins ne sont gardés que dans un but d'étude.

Photographies & élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

mercredi 8 juin 2011

Tarin rouge à l'état sauvage (mâle)

Le tarin rouge (Carduelis cucullata) est devenu extrêmement rare à l'état sauvage et son avenir semble plus qu'incertains. Sur ce site, je vous publierais les rares photographies de cette espèce dans son milieu naturel. Les photographies prises avec l'oiseau en main ne seront pas publiées comme étant des spécimens sauvages.

Photographie : auteur inconnu

lundi 6 juin 2011

Le mouron blanc (Stellaria media)

Mouron blanc (Stellaria media) partageant le pot d'un bonsaï.

Il faut toujours s'assurer que les fleurs soient blanches car les autres variétés sont toxiques pour les fringillidés.

La photographie ci dessus représente plusieurs tarins exotiques s'approchant du mouron blanc. Pour information, je ne lave pas le mouron avant distribution mais je prends bien soin de sélectionner les endroits de récolte. Le mouron blanc est connu pour son action stimulante à la reproduction.

Le tarin à ventre jaune (Carduelis xanthogastra) est souvent le premier à se présenter lors des distribution de verdure. Il se laisse photographier très facilement et ne craint pas la présence rapprochée de l'homme. 

Photographies & élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

samedi 4 juin 2011

Tarin de Magellan Citrine (femelle)

Photographie représentant une femelle tarin de Magellan Citrine vue de profil.

Élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

mercredi 1 juin 2011

Tarin des Aulnes dilué ivoire (juvénile)

Détail de l'aile d'un juvénile de tarin des aulnes (Carduelis spinus) en mutation diluée ivoire. On remarque la forte dilution du lipochrome propre à l'ivoire.

Aile ouverte, les miroirs alaires semblent presque blancs. Un léger voile de lipochrome est cependant encore présent.

Photographie et élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

Carduelis notata / Brun (mâle)

Photographie représentant un tarin à poitrine noire mâle (Carduelis notata) en mutation brune vu de dos. Sous cet angle, on remarque bien la dilution brune des rémiges, des caudales et des sus-caudales.

Photographie & élevage : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)

F1 Carduelis barbata x Serinus canaria


Photographies représentant en détail les têtes de jeunes F1 obtenus en accouplant un mâle tarin barbu (Carduelis barbata) avec une femelle canari.
Mâle : La tête a une forme d'olive, le bec est très pointu, la couleur verte est soutenue. Ce mâle ne présente pas de panachure. Les dessins des joues et de la calotte sont très marqués. Une certaine agressivité se dégage de cet oiseau.

Femelle : La tête est plus arrondie, le bec est plus court et ressemble d'avantage à celui d'un canari. Les dessins des joues et de la calotte sont peu marqués. L'ensemble de la tête inspire plus de douceur.

Élevage : Hoy Nicolas (UOF226)
Photographie : Hoy Jonathan

Tarin barbu Bleu

Chez nos fringillidés, on appelle Bleu l'absence totale de lipochrome. Ainsi le plumage habituellement vert devient gris bleuté. Toutes les parties cornées sont également touchées. Les photographies représentent un jeune tarin barbu (Carduelis barbata) en phénotype bleu. Le miroir alaire habituellement jaune est blanc, le plumage est gris-bleuté et blanc. J'ai observé plusieurs tarins bleus et systématiquement, il s'est avéré qu'il s'agissait d'une aberration. Ainsi, le phénotype était bleu alors que le génotype était standard. Nombre de ces oiseaux retrouvent un phénotype normal après la mue. Le jeune tarin barbu représenté a subit un traumatisme étant jeune, en effet il a été élevé à la main avec une pâtée qui ne respectait certainement pas ses besoins essentiels. Après sa mue juvénile, cette femelle a retrouvée un phénotype normal.

Les tarins observés en bleu à ce jour sont essentiellement des femelles, les mâles sont plus rares. Les espèces les plus fréquemment touchées par cette anomalie sont le tarin de Magellan (Carduelis magellanica), le tarin de Yarrell (Carduelis yarrellii) et le tarin barbu (Carduelis barbata).

Photographies et textes : Hoy Jonathan
Élevage : Hoy Jonathan 0679202578 (+33)