lundi 4 septembre 2017

Le tarin rouge femelle

Superbe femelle aux dessins presque parfaits. Encore un petit effort sur le dessin du miroir alaire dans les rémiges primaires et secondaires!

Sélectionnant le tarin rouge depuis une douzaine d'années et rejoignant totalement les avis des plus grands Juges Internationaux, il est admis que le tarin rouge femelle doit avoir un dos gris-bleuté clair légèrement et symétriquement piqué de gris foncé. Les défauts les plus courants sont les dos teintés de rouge, les dos gris trop foncés ou pire encore : le collier rouge. Souvent, les poitrines des oiseaux fautifs sont excessivement rouges. Le dessin de poitrine doit rappeler la forme des poumons de l'oiseau. Ni plus, ni moins.

Illustration du tarin rouge femelle au standard

La couleur du dos est gris sans marque rouge. Il n'y a pas le moindre dessin de collier. Le dessin du miroir alaire sur les rémiges primaires devient progressivement plus long. Dans l'idéal, les rémige N°3 à  N°5 sont marquées et visibles. La taille de la marque devient progressivement plus longue, le dessin de la rémige N°4 étant à mi-longueur. La rémige N°6 quant à elle n'est pas complètement visible. La plus grande difficulté consiste à obtenir le dessin typique sur les rémiges N°7 à N°12.

Photographie d'un couple de tarins rouges sauvage

On retrouve très souvent les femelles fautives dans les bourses où elles sont proposées à la cession comme étant des femelles dites de lignée mâle. Sachez qu'il n'en est rien! Nous ne sommes pas en train d'élever des canaris mosaïques là. Lorsqu'un tarin rouge femelle a le dos et/ou le tour de cou marqué de rouge, il convient de comprendre que très souvent, le patrimoine génétique a été pollué par un accouplement indésirable. On retrouve donc généralement du sang de tarin de Magellan dans ces femelles. Ces accouplements hybrides sont principalement réalisés dans deux buts : augmenter la vigueur de l'oiseau et obtenir des dessins de masque plus ronds chez les mâles. Malheureusement, des traces subsistent telles que des tailles excessives, des dessins alaires trop grands ou encore des dessins dorsaux fautifs chez les femelles.

Cet oiseau issu d'une réserve naturelle en Guyana a un bec puissant.

Les tarins rouges sauvages issus de Guyana sont plus robustes. On note la robustesse d'un oiseau à la structure de son squelette et à la base de son bec. Les dos des femelles sont gris exempts de rouge. En ce qui concerne la taille, le standard pour les concours préconise 10cm avec une tolérance à 10,5cm. Personnellement, j'ai demandé conseil au South Rupununi Conservation Society. Le tarin rouge sauvage mesure entre 9cm et 10cm de la tête à la queue. Il pèse entre 10g et 13g. Le SRCS me précise également que ces mesures ne sont valables que pour les tarins rouges issus de la réserve guyanaise et qu'elle ne connait pas les mesures des lignées vénézuéliennes. Voilà donc ce à quoi nous devons nous en tenir. Attention toutefois à la sélection vers le bas car on aura alors vite fait d'avoir des sujets rachitiques aux formes disgracieuses. Il convient également de noter que les souches s'étant stabilisées, le tarin rouge a tendance à voir sa taille augmenter.

Que pensez vous de cet oiseau? À méditer avant de lire la suite.

Dans le dessin du miroir alaire si la rémige N°2 est teintée de rouge, on risque de voir apparaitre un dessin trop large. Attention donc à ne pas sélectionner ce trait de caractère. Pour cette femelle, ça passe de justesse. Le reste du dessin alaire n'est non plus pas celui que l'on voudrait mais il semble aujourd'hui encore hors de portée. Le dos et le tour de cou sont propres, on a toujours affaire à une belle femelle. Cependant, n'oubliez pas que tout oiseau reste perfectible.

Tarin femelle en mutation brune

Très souvent, les femelles tarins rouges mutées ont des soucis de couleur de dos. Ceci s'explique par le fait que la plupart des mutations chez C.cucullata ont été acquises par hybridation soit avec le tarin des aulnes, le tarin de Magellan ou encore le tarin à poitrine noire.

Tarin rouge femelle en mutation pastelle

Les colliers rouges sont une catastrophe à fuir comme la peste. Très souvent, les femelles ayant cette marque ont de nombreux autres défauts tels que confusion de couleur entre masque et poitrine, dos rouge, dessin du miroir alaire trop grand ou encore marques jaunes dans l'aile.

Photos : principalement tirés du net pour illustrer. Si demande, elles seront retirées.
Texte : Hoy Jonathan (+33) 0679202578

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire