vendredi 19 décembre 2014

Tarin rouge femelle, mutation brune

 Tarin rouge femelle en mutation brune N051

Ces photographies représentent deux femelles tarins rouges (Carduelis cucullata) en mutation brune. Nées d'un couple en phénotype sauvage acquis à Reggio Emilia, il est évident que le père était porteur de cette mutation de couleur.

Tarin rouge femelle en mutation brune N055

EXPÉRIENCE D'ÉLEVAGE DE MR SINGER JEAN-PAUL
Acquis en novembre 2013, le couple de tarin rouge est placé en reproduction le 15 février 2014. Ouverte sur une seule face, la cage d'élevage utilisée mesure 100x30x40cm et est équipée d'une séparation. La pièce d'élevage est chauffée à 20 degrés Celsius tandis que la durée d'éclairage est fixée à 15h. Le couple est nourri avec un mélange de semences destiné aux tarins exotiques. Un nid intérieur en métal ainsi que du matériel de construction clair (sisal, coton, jute) sont présentés. Jusqu'au troisième jour de ponte, chaque œuf est retiré et remplacé par un factice. Au quatrième jour, tous les œuf véritables sont replacés dans le nid. L'éclosion intervient après 13 jours de couvaison et rapidement, on remarque deux jeunes plus clairs. Les oisillons sont nourris avec un mélange de pâtée pour fringillidés et de la graine germée à base de niger. Seulement après 30 jours, les jeunes sont placés dans la cage de sevrage. Ils recevront Ocecoxil pendant 5 semaines et n'auront plus aucun autre médicament, sauf cas extrême, pour le restant de leurs jours. C'est à ce stade que l'on constate le caractère de la mutation dont sont atteintes deux jeunes femelles. Il s'agit de la mutation brune, héritée du père! Âgés de 9 semaines, les jeunes sont placés en volière commune et recevront le colorant à base de cantaxanthine.

Photos : Hoy Jonathan / (+33) 0679202578
Élevage : Jean-Paul S.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire