vendredi 10 juin 2011

Dimorphisme sexuel chez le chardonneret élégant (joues)

Comparaison des couleurs de joues chez le chardonneret élégant
Carduelis carduelis carduelis (Forme nominale)

La photographie ci dessus met en évidence la couleur blanche très pure des joues d'un chardonneret élégant mâle à l'âge adulte.

Chez la femelle adulte, les joues sont généralement teintées de phaeomélanine (pigment brun) ce qui donne un aspect moins pur au blanc.

Photographies : Hoy Jonathan / 0679202578 (+33)
Élevage : Hoy Denis

6 commentaires:

  1. Salut, joli blog
    On peut distinguer deux différentes sous-espèces sur ces photos, les deux c'est des mâles, le premier, je ne connais pas son nom scientifique, mais il est aussi petit de taille et sa femelle ne lui ressemble pas du tout. Le deuxième c'est un C.c.parva et il peut avoir des joues blanches contrairement à sa description

    {img}http://farm7.static.flickr.com/6136/5976136160_bf77c274a9_d.jpg{/img}

    RépondreSupprimer
  2. Salut,

    Les oiseaux présentés sont bien un mâle et une femelle.

    Il ne s'agit pas d'un parva sur la seconde photo.
    - C'est un oiseau originaire de l'ouest de l'Allemagne donc C.c.carduelis.
    - Pour la 1ère photo, c'est un mâle C.c.carduelis.

    Parva vit essentiellement au sud de l'Espagne et en Afrique du Nord. Ces oiseaux sont originaires du nord est de la France/ouest de l'Allemagne. Il n'y a donc aucune chance d'avoir affaire à cette sous-espèce.

    Le premier a un masque carré, le second a un masque rond. C'est pour cela qu'ils ne se ressemblent pas.

    RépondreSupprimer
  3. Salut Hoy Jonathan
    La répartition géographique des sous-espèces reste à revoir d’après mes observations, depuis les années 1901 a ce jour beaucoup de choses ont changés, le climat d'une part et le développement agricole d'autre part, les chardonnerets se voit contrains de migré quand la nourriture se fait rare et par conséquent se métisse, prenons l’exemple des femelles c.c.britanicas qui migrent plus loin que les males.
    Pourquoi remettre en cause cette répartition par sous-espèce/couleurs ?
    Parce qu’elle ne peut se faire que par comparaison et après plusieurs mues, déjà, il faut être spécialisé et les avoir tous dans le même panier. Néanmoins c’est vrai que les variations de couleurs entre les sous-espèces existent comme pour niediecki Reichenow et le parva Tschusi mais en aucun cas ça s’applique pour l’ensemble, on aura besoin d’autres éléments d'identification!

    C’est vrais que celui sur la première photo on le retrouve en Allemagne et jusqu’en Palestine, le deuxième reste un parva pour moi (iles britannique jusqu’à l’Afrique du Nord), tu as sans aucun doute remarqué que le deuxième et flammé de marron partout sur le corps et son masque ne sera jamais d’un rouge vif contrairement a celui de la première photo, il commence d’un beau orange claire et finie en rouge vif au fil des mois même avec de l’alpiste pur.

    Le premier chardonneret ( chez quelques espagnols il est décrit comme étant le parva)

    http://www.flickr.com/photos/maknine/5600660582/in/set-72157625120506241

    un autre http://www.flickr.com/photos/maknine/5744139038/in/set-72157625120506241

    Le deuxième le parva
    http://www.flickr.com/photos/maknine/5599950281/in/set-72157625120506241/

    Et enfin le carduelis carduelis carduelis en GB
    http://www.flickr.com/photos/maknine/6601796001/in/photostream/

    un autre
    http://www.flickr.com/photos/maknine/5271960257/in/set-72157625120506241

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis ton commentaire avec beaucoup de retard mais je confirme qu'il s'agit bien d'un couple de mon élevage. De +, j'insiste sur le fait que l'oiseau présenté n'est en aucun cas un Chardonneret espagnol (Carduelis carduelis parva).
      Il s'agit bien de la forme nominale vivant dans le nord de la France, l'Allemagne, la Belgique...

      Supprimer
  4. Bonsoir mon Ami,

    Votre blog est magnifique, rien à dire !!!
    Descriptions, photos et exemples, Bravo

    Amicalement Omar

    RépondreSupprimer